• La PdJ : Noël : de la rébellion à la grâce - Par Patrice Martorano

    "Je te salue Marie, toi à qui une grâce a été faite." Luc 1.28

     

    Marie en hébreu signifie "la rebelle, la révoltée". Par conséquent, nous pourrions traduire littéralement ce verset par : "Je te salue la rebelle, toi à qui j'accorde ma grâce". Comme Marie, nous portons en nous les gênes de la rébellion, pourtant Dieu veut nous faire grâce !

    Tout homme est appelé à l'exemple de Marie, à accueillir et à laisser Jésus grandir en lui...

    Un cadeau nous est offert, celui de vivre une vie incroyablement utile et bonne. Même s'il reste du travail dans notre caractère, même si nous sommes durs, paresseux, colériques, égocentriques, cherchant toujours les problèmes… Dieu rend visite à Marie comme aux rebelles que nous sommes, c'est ça la grâce. Le salut est fait pour les pécheurs.

    L'ange ajoute avec compassion : "Ne sois plus dans la crainte". Ne sois plus dans la peur de ta petitesse, de ta faiblesse ou de ce qui peut arriver… Ne sois plus dans la peur des autres, de leur haine contre toi, de leur habileté à voir le mal, à dire du mal, à blesser ou encore à diminuer l'autre. Ne sois plus dans la peur de Dieu.

    Pourquoi ? Parce que la grâce de Dieu chasse la crainte. Oh ! Pas d'un claquement de doigts, c'est peu à peu comme une conception, une grossesse, une naissance ou une croissance. C'est jour après jour, année après année. Il en faudra du temps à Marie, "la révoltée" pour devenir "la servante" de Dieu, puis un peu plus loin "celle qui est heureuse".

    Tout homme est appelé à l'exemple de Marie, à accueillir et à laisser Jésus grandir en lui pour que son existence humaine soit porteuse d'un être nouveau, d'une espérance nouvelle pour lui et pour ce monde. Qu'il soit capable d'aimer, capable d'être fidèle, capable de pardonner même unilatéralement.

    Une prière pour aujourd'hui

    Seigneur, fais du révolté que je suis, une personne qui va laisser grandir Jésus en lui. Merci pour la grâce que tu m'accordes. Amen.

    Source (La Pensée du Jour)


  • Commentaires

    1
    Samedi 26 Décembre 2015 à 07:35

    Amaizing Grace

    Je bénie l’Éternel pour la grâce, cette faveur que j'expérimente afin d'être compté parmi les enfants du Dieu trois fois sait. Par cette grâce étonnante je suis devenu Pasteur et Professeur de Théologie. Ah, c'est énorme! Si même Marie, vierge de l'époque, or elle avait la semence de la rébellion! Et donc il est vrai que personne ne mérite le ciel ou le Royaume de Cieux.

    Que Dieu le Père de Noël soit chanté qu'Il est absolument Bon.

    Lévy PAMBU

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :