• PaS : Alléluia !

    "Louez Dieu dans son saint lieu ! Louez-le dans le firmament de sa force !"
    "Louez-le pour ses actes puissants ! Louez-le pour l'étendue de sa grandeur !"
    "Que tout ce qui respire loue Jah ! Alléluia !" Psaume 150. 1, 2, 6

     

    Le livre des Psaumes pourrait, à bon droit, être appelé le livre des expériences et des souffrances. En effet, de nombreux textes nous parlent de celles que leurs auteurs ont vécues à divers titres. Les souffrances qu'ils expriment, inspirées par Dieu, deviennent l'expression prophétique de celle du Seigneur ou de celles des Juifs fidèles lors de la grande persécution à venir. Les fidèles de tous les temps ont aussi trouvé dans les Psaumes des messages de consolations et de sympathie dans les épreuves qu'ils traversaient.

    David, par exemple, s'est trouvé bien souvent face à ses ennemis, dans des situations apparemment désespérées ; on le voit tout particulièrement dans les psaumes dont l'en-tête précise les événements à l'occasion desquels ils ont été composés (Ps. 52, 54, 55, 56, 57, 59, 60, etc.).
    David ne cache rien à Dieu de ses difficultés et les lui expose de façon parfois poignantes ; il reconnaît son incapacité à les surmonter tout seul et fait appel, avec confiance, à la puissance et à la bonté de Dieu ; il anticipe ou constate la délivrance divine et termine par la louange.
    Mais à la fin du livre des Psaumes (Ps. 145 à 150), les souffrances ont disparu, les fidèles vont de victoire en victoire, les méchants sont éliminés, le règne millénaire de Christ s'installe, et les croyants sont invités à faire éclater la louange à la gloire de l'Éternel. Les cris de détresse et de douleur sont remplacés par l'action de grâces. Toutes les larmes comme toutes joies aboutissent à ce grand final à la mesure de Dieu.
    En cette fin d'année, malgré les souffrances, les luttes, les difficultés rencontrées, nous pouvons nous aussi nous réjouir d'avoir pu expérimenter les soins de Dieu. Nous pouvons faire monter vers lui notre reconnaissance et notre louange en conclusion de cette année. C'est ce que fait le dernier psaume du livre (Ps. 150). Avec lui, considérons le grand Dieu des cieux, au-dessus de tous et de toutes choses, et appelons toutes les créatures à le louer. Que tous les instruments de musique s'unissent pour remplir l'univers de cette louange, chacun apportant sa propre sensibilité et son timbre particulier, en proclament un Alléluia éternel !
     
     
    Source (Plaire au Seigneur)

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :